Gilles Ragnaud, un programme de légalisation
contactadherezSoutenez-nousMentions légalesCopyright 2013 P'tit Gry Communication
Il ne peut y avoir de monopole.

Pour le président des MDE la culture et le commerce de cette plante ne peut accepter d’exclusivité, ainsi pour lui chacun doit pouvoir cultiver, faire commerce et consommer sa production. De même, il serait pour lui inacceptable que la production de marijuana soit absorbée par des groupes d’investissement, cette culture et son commerce ne devant en aucun cas être libéralisés. Ainsi pour lui tout enrichissement excessif dû à la production et au commerce de cannabis, ne serait pas éthique.

Une charte d’engagement.

Gilles Ragnaud souhaite l’élaboration d’une charte en collaboration avec les associations de défense de l’utilisation du cannabis, engageant sur plusieurs points, à commencer par la lutte contre les drogues dures et la protection des usagers de marijuana.
« Pour moi c’est un contrat générationnel, tripartite, entre le consommateur, le commerçant producteur et l’État, un contrat de vie réunissant toutes celles et ceux qui comme moi veulent une légalisation propre, c’est à dire pas exclusivement dans le désir de fumer de l’herbe, mais aussi et surtout dans le sens de protéger les plus jeunes, les plus vulnérables, la vente de produits illicites devant être éradiquée de nos rues, chacun, consommateurs et producteurs devant être engagé dans ce sens. »
Cette charte doit aussi aider à construire l’avenir de cette plante dans les domaines de la santé. « Certaines maladies ainsi que la souffrance, peuvent grâce à la marijuana être soulagées mais pas n’importe comment, ne pouvant accepter que soit fait n’importe quoi par n’importe qui. Pour moi la santé étant avant tout liée à la médecine, la pharmacie, l’herboristerie, je remets ce rôle de concoction à ces professionnels.
Enfin cette charte doit aussi être une « charte de qualité », tout n’étant pas bon à fumer ou à vaporiser, une culture exclusivement écologique devant être souhaitée.

Un encadrement nécessaire.
Comme il s’en est déjà exprimé, Gilles Ragnaud souhaite la mise en place de lieux de ventes et d’achats encadrés par l’État, préconisant des lieux administrés par des éducateurs spécialisés, capables de faire de la prévention auprès des consommateurs, telle que la lutte contre la dépendance, l'éducation autour des autres produits existant, ainsi qu'en cas de danger pour ces derniers la possibilité d'alerter les services de santé. « Nous allons devoir rendre des comptes aux familles, à nos détracteurs, aux associations éducatives, aux inquiétudes sanitaires et sociales en général, et nous serons attendus au tournant. Il est donc absolument nécessaire que la légalisation de la marijuana soit entièrement encadrée par l’État, seul responsable de ses actes. »

Une lucidité économique.
Le marché estimé de vente légale de cannabis est une manne financière presque exubérante, dont l’État va devoir par nécessité tirer des bénéfices capables de couvrir les coûts de création de lieux d’accueil, ainsi que ceux liés aux besoins humains et matériels pour combattre la criminalité, les mafias, les réseaux clandestins, les filières illégales celles dont nous ne voulons plus en France, inondant nos rues de produits indésirables semant la mort et la destruction. Ces bénéfices doivent aussi être utiles à la recherche et à l’élaboration de médicaments à base de marijuana, cet investissement étant pour lui indispensable, devant être induit par l’État, la légalisation devant trouver dans cette voie, une réelle légitimité.

Pour finir, le président des MDE pense qu’une proposition de loi serait actuellement prématurée, des débats et rencontres entre pouvoirs publics, détracteurs et associations pour la dépénalisation, devant avant cela asseoir les grandes lignes des attentes de chacun. Gilles Ragnaud est prêt à soutenir ces débats, afin de permettre dès 2017 une légalisation en France, légalisation qu’il défend et soutient dans son programme présidentiel.
« Je pense, que nous pouvons déjà considérer comme étant gagné le combat pour une cessation de la prohibition de la marijuana en France. »

C’est sur ces mots que Gilles Ragnaud, le président des MDE a présenté hier son projet sur la légalisation du cannabis en France. Grand soutien à cette cause depuis toujours, il développe dans son programme « EN ROUTE POUR 2017» ses grandes et petites lignes sur le sujet, ainsi que ses volontés politiques et économiques.
Adhérez aux MDE
Aider à la Métamorphose
de notre société.
Soutenez les MDE
Financer et soutenir l'Évolution.
Contactez les MDE
Les Mouvements près de chez vous.
Suivez l'Evolution
Recevoir les informations des Mouvements.